Qu’est-ce que les recruteurs attendent d’une secrétaire médicale ?

formation secrétaire médicale

Tu t’es déjà demandé comment savoir ce que pensent les recruteurs ?

Comment lire dans leurs pensées pour taper dans le mille avec tes lettres de motivation et briller en entretien ?

J’ai appris à le faire, et je vais t’expliquer comment t’y prendre de A à Z 😜 !

Je me souviens de l’un de mes premiers entretiens d’embauche, dans une association sportive pour handicapés de la métropole Lilloise. Je déroule mon script (ma présentation si tu préfères) appris par cœur devant le président et une membre de l’association, qui me regardent d’un air blasé 😴. Je voyais dans leurs regards que c’était mort, qu’ils ne me prendraient pas, mais ils m’écoutaient quand même par politesse …

J’avais construit mon script à partir de conseils que j’avais glanés sur YouTube, plus ou moins bons. Enfin j’avais surtout repris le script d’un grand costaud qui a une chaîne sur les entretiens d’embauche, je crois qu’il s’appelle Yves. Je déroulais ma présentation, sans trop y croire en mettant mon sort entre les mains d’Yves. Je le suppliais intérieurement de faire en sorte que mes deux interlocuteurs m’embauchent.

C’est alors que je vois la dame blonde en face de moi se retenir de rigoler…😞

En effet, dans un exemple Yves disait « mes compétences reposent sur 3 piliers », j’ai repris cette phrase mais dans ma bouche ça ne sonnait pas comme dans celle d’Yves (ah ah !!), et ne collait pas trop à une candidature à un poste de secrétaire.

Résultat : je me suis sentie bien bête 😑… Grand moment de solitude !

Je vois cette situation se reproduire quasiment tous les jours avec les filles avec lesquelles je communique sur Facebook : les secrétaires médicales débutantes ont leurs compétences, leur langage, leurs préoccupations…et les recruteurs ont les leurs. Qui ne sont pas les mêmes !

 

Le décalage entre secrétaires (débutantes ou en recherche d’emploi) et recruteurs (et la méthode pour le combler)

 

  • Il y a un gouffre entre ce qui se passe dans ta tête à toi, et ce qui se passe dans la tête des recruteurs. La seule fenêtre concrète que tu as sur le secrétariat c’est ta formation. Tu fais confiance à ton organisme de formation, mais ce qu’on y apprend ne correspond pas complètement à la réalité du terrain. Lis cet article dans lequel j’expose les différences entre les formations et mon vrai quotidien de secrétaire médicale. Tu as déjà tellement de choses à penser avec ta formation que tu es trop centrée sur toi. En plus tu n’es pas sur le terrain, tu ne sais pas comment ça se passe concrètement dans un vrai poste de secrétaire.
  • La bonne nouvelle, c’est qu’il y a une méthode pour jeter un pont entre les 2.
  • La mauvaise nouvelle c’est que…personne n’y pense ! Quand les entretiens ne sont pas aussi fluides qu’on le voudrait ou quand tu reçois des réponses négatives à tes lettres de motivation, je te vois tout remettre en cause. Tu en as marre, tu as envie de tout abandonner, de prendre tes livres de formation et de les envoyer valser dans le décor. Il t’est même arrivé de pleurer. Tu te sens seule et abandonnée. Tu as l’impression que les autres sont mieux que toi, et qu’il n’y a que toi qui es nulle. Si tu restes focalisée sur ta formation tu essaie de composer avec ce que ta formation t’apprends tu essaies de rédiger une lettre de motivation. Si tu as de la chance tu passes un entretien. Mais tu n’es pas retenue pour le poste. tu as l’impression que ça ne marchera jamais mais tu ne comprends pas pourquoi tu as pourtant bien tout suivi ce que ta formation t’a dit de faire comme il faut, ton problème c’est que tu ne comprends pas pourquoi tu ne trouves pas de boulot ou de stage alors que tu fais ce qu’il faut. Si tu n’arrives pas à résoudre ce problème et qu’il perdure après ta formation pendant 1 an, 2 ans, 5 ans, tu vas devoir retourner dans la vente alors que tu t’étais juré que pour rien au monde tu ne retravaillerais dans la vente. Tu aurais suivi cette formation pour rien et perdu 1 ans de ta vie.
  • Alors qu’il y a de grandes chances (99%) pour que tout simplement les recruteurs, auxquels tu as envoyé tes lettres de motivation et qui t’ont peut-être fait passer des entretiens d’embauche ne voient pas pourquoi ils devraient t’embaucher. Même quand ils retiennent ta candidature, qu’ils te reçoivent en entretien. Mais ils prennent quelqu’un d’autre. D’où la nécessité de bien te connaître pour mettre en valeur tes points forts.
  • Est-ce que tu sais pourquoi ils devraient te prendre toi et pas une autre ? Qu’elles sont tes qualités et tes atouts ? Quelle valeur ajoutée tu pourrais apporter à la structure ou à l’entreprise ? Qu’est-ce que tu as vécu qui te différencie des autres candidates ? Ce ne sont pas des questions en l’air !
  • Envoyer des candidatures et des mauvaises lettres de motivation à tort et à travers, n’est pas une solution : les recruteurs en reçoivent des centaines et ne retiennent que les meilleures. Tu utilises des outils (la lettre de motivation, le script d’entretien d’embauche), mais tu les utilises mal. Pour manger avec des baguettes, il faut les tenir de la bonne manière et ça s’apprend, sinon le riz va atterrir sur ton voisin ! Pour la lettre de motivation et l’entretien d’embauche c’est pareil !
  • Alors, comment écrire une lettre qui vaut la peine d’être lue et créer une présentation qui vaut la peine d’être entendue, au lieu de rajouter du bruit à la cacophonie ambiante ?

 

Lire dans les pensées des recruteurs

 

  • A te faire des nœuds au cerveau pendant des heures et des heures voire des jours et des jours à rédiger une super lettre de motivation parfaite, tu passes à côté de qui compte. Tu rédige des lettres de motivation et des scripts d’entretien qui n’ont aucun intérêt si la démarche ne part pas sur des fondations solides. Car sans compréhension préalable de ce qui se passe dans la tête des recruteurs, il n’y a pas de message efficace !
  • Pourquoi ? Parce que si tu ne sais pas ce que pensent les recruteurs, tu ne peux pas écrire des lettres et rédiger des scripts d’entretien qui leur explique la valeur que tu as à leur apporter. Vu que tu ne le sais pas, tu ne peux pas le formuler…et eux ne peuvent pas le deviner. Ils ont déjà l’esprit occupé à ce qui les intéresse : eux-mêmes.
  • Résultat : tu as du mal à leur donner envie de t’embaucher. Tu passes plus de temps à candidater qu’à travailler et engranger de l’expérience.
  • On me dit souvent Anne-Sophie, vous lisez dans mes pensées !” J’aimerais VRAIMENT, mais non 🙂 En revanche, j’ai une méthode. Comme j’en ai fait une pratique régulière, effectivement, j’ai une bonne idée de ce qui se passe dans sa tête, et je suis efficace quand j’écris ainsi qu’en entretien. Je vais t’expliquer comment faire.

 

Le langage des recruteurs

 

Tu te souviens comment c’était au collège ? Quand tu passais des heures au téléphone avec ta meilleure amie et que l’une terminait les phrases de l’autre ? C’est parce que la clef de toute relation est la conversation.

⭐⭐⭐⭐ Il faut mimer une conversation avec le recruteur pour savoir ce qu’il veut ⭐⭐⭐⭐

  • Comprendre ce qui se passe dans la tête des recruteurs n’a rien à voir avec devenir meilleure aux devinettes (d’ailleurs, je n’aime pas les devinettes. Ni les mots croisés, arg!). On peut faire des suppositions, mais pour être dans le vrai, le concret, le réel : il manque le vécu. Puisque tu n’as jamais été secrétaire médicale même si tu suis une formation et que tu as la tête dans le guidon depuis des mois, que même si tu as déjà vu des secrétaires médicales dans leurs fonctions tu ne sais pas comment ça se passe dans le bureau jour après jour avec les autres secrétaires médicales et les médecins. Tu ne connais pas vraiment le travail car ce que tu apprends pendant ta formation, même si tu as choisi une formation correcte, ça ne retranscrit pas à 100 % le vrai quotidien d’une secrétaire médicale.
  • Or, tu n’es pas le recruteur. C’est comme dans un couple : tu n’es pas l’autre ! Bien sûr, il y a les valeurs partagées, les projets communs, la complicité, mais croire que l’autre réfléchit comme soi est la source de bien des quiproquos, dans la vie privée comme dans le travail. Je focalise sur mes lacunes alors que si je lisais dans les pensées du recruteur j’aurais compris qu’il considère que mes lacunes n’ont aucune importance ou très peu mais que ce qui compte pour lui ce sont mes qualités que j’ai déjà comme mon sens de l’accueil et mon dynamisme.
  • Tu as besoin de percer le langage des recruteurs, de comprendre ce qui se passe dans leur tête de ces personnes-là pour leur dire ce qu’elles ont envie d’entendre.

 

A quoi ça va te servir

 

Comprendre ce qui se passe dans la tête des recruteurs, décoder leur langage est ce qui te permettra :

  • de rédiger des lettres de motivation efficaces qui te permettent de décrocher des entretiens
  • d’imaginer des scripts d’entretiens qui transforment les recruteurs en employeurs
  • d’expliquer ce que tu fais en provoquant des hochements de tête et des yeux écarquillés en face

Pourquoi ? Car tu seras capable de changer de point de vue, d’expliquer non pas à partir de ce qui compte pour toi, mais de ce qui compte pour lui (ou pour elle).

 

Alors comment on fait ?

 

En résumé, pour savoir ce que veut le recruteur : il faut lui demander. Mais évidemment, tu ne peux pas te pointer devant l’hôpital et dire à la coordinatrice des secrétariats médicaux “coucou c’est moi ! J’ai quelques questions à vous poser !!!” J’ai une solution un peu moins “sans gêne” pour ne pas embêter le recruteur mais savoir quand même ce qu’il a dans la tête :

  • Prends une annonce sur le site de Pôle emploi par exemple et décrypte- la. Pour rentrer dans la tête des recruteurs, le secret est de tenir compte de chaque mot et de lire entre les lignes pour savoir ce qui est caché derrière les mots.
  • Il faut vraiment aller creuser en profondeur, n’hésite pas à aller vérifier dans le dictionnaire ou te renseigner sur internet mais aussi dans des livres (sur le secrétariat médical, sur le monde de l’entreprise, etc…). Peut-être que tu es persuadée savoir ce que signifie le mot « rigueur », mais que tu n’as qu’une notion vague de la définition. Vérifier dans le dictionnaire et sur internet te permettra de bien te préparer pour avoir la rigueur nécessaire pour le poste et être à la hauteur de ce qu’attend le recruteur.

PS : Si tu veux aller plus loin, j’ai créé un plan d’action à suivre étape par étape pour rédiger une lettre de motivation qui te permette de décrocher des stages et des entretiens d’embauche à tous les coups, (si tu ne l’as pas déjà téléchargé) tu as juste à cliquer ici et m’indiquer à quelle adresse email je dois te l’envoyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.