Mon challenge : 52 semaines pour créer et développer mon entreprise de télésecrétariat

défi télésecrétariat

 

Je partage avec vous  4 raisons pour lesquelles je me lance dans le télésecrétariat et pour lesquelles vous aussi vous devriez envisager  votre carrière sous cet angle…

Je suis dans le secrétariat depuis 10 ans … Certes je ne travaille que depuis 2009 donc ça ne fait que 6 ans mais compte-tenu du fait que j’ai fait un BAC STG (Sciences et Technologies de la Gestion) soit 2 ans puis un BTS Assistant de Direction soit 2 ans également on en vient bien à 10 ans … Il s’en est passé des choses en 10 ans : je suis passée de zéro au statut de secrétaire confirmée ou du moins employable. Jusque là c’est très bien sauf qu’il se trouve que ma personnalité et ma façon d’être, et surtout ma façon de voir les choses, ne sont pas en adéquation avec le métier d’assistante et avec le statut d’employé. C’est pourquoi je crée mon entreprise pour être télésecrétaire.

DE MEILLEURES CONDITIONS DE TRAVAIL

J’ai des qualités indéniables comme par exemple d’excellentes capacités rédactionnelles, un sens aigu de l’organisation, de la rigueur. Mais l’idée de me retrouver enfermée dans un bureau pour les 40 prochaines années ne m’enchante pas. De plus, la compétition qui règne dans les entreprises et le jeux des relations interpersonnelles où certaines excellent et pour lequel, je suis bien obligée de me l’avouer, je suis nulle me donne la nausée (Il est beau le monde de l’entreprise, n’est-ce pas ??!!).

Le télétravail permet également de mieux concilier la vie de famille et la vie professionnelle. Pour l’instant je n’ai pas d’enfant, mais quand je pense aux mères de famille qui utilisent les transports en commun ou même leur propre véhicule avec tout le stress que cela engendre, je les encourage vivement à réfléchir au télétravail.

Parfois, il arrive que la secrétaire soit la “femme à tout faire”. En travaillant pour une entreprise, elle accepte indirectement de gérer tout ce qu’on lui demande. Et parfois, ce travail devient épuisant et empiète sur sa vie personnelle, voire sa santé.Travailler à son compte signifie ne plus avoir de hiérarchie. Plus d’ordres, plus d’obligations et donc un travail moins stressant.

UNE PLUS JUSTE REMUNERATION

J’ai découvert au travers de la lecture du fabuleux livre de Robert Kiyosaki “Père riche, père pauvre” et de celui tout aussi fabuleux de Nathalie Cariou “Prenez la responsabilité de vos finances”, que travailler pour un patron était la pire manière de gagner de l’argent : en créant mon entreprise je pourrais optimiser mon temps comme je l’entends et vendre des prestations et non mon temps.

Ensuite, le travail salarié contribue à bâtir le rêve de quelqu’un d’autre. La finalité d’une entreprise est d’engranger des bénéfices. Donc si elle vous emploie c’est que vous lui rapportez plus que vous ne lui coûtez. Par conséquent tant que je continuerai à travailler pour une entreprise je perdrai de l’argent car elle ne me paie pas la totalité de ce que je lui rapporte. De plus, une entreprise pérenne est un capital qui peut se vendre au bout de quelques années, le salarié n’a pas cette possibilité et est donc perdant sur tous les tableaux.

DES QUALITES MISES EN VALEUR ET UNE CREATIVITE STIMULEE

J’ai su me démarquer, en tenant compte de mes qualités, dans un univers très concurrentiel. Certes des postes de secrétaires il y en a beaucoup, dans presque toutes les entreprises autour de vous il y a une secrétaire, mais vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a bien plus de candidat(e)s que de postes ! J’ai du mettre en oeuvre ma créativité au service de mon profil pour convaincre les recruteurs de travailler avec moi.

Forte de ces expériences, je souhaite à la fois transposer ce que j’ai mis en application dans le cadre de ma recherche d’emploi, et trouver ou appliquer d’autres méthodes afin de convaincre cette fois des prospects.

DAVANTAGE DE LIBERTE

Surtout j’aspire à plus de liberté : je pourrai faire ce que je veux, quand je le voudrai avec qui je veux. Je pourrai par exemple saisir des comptes-rendus médicaux depuis l’Inde ou les Philippines, en fonction de mon humeur puisque le télétravail me le permet ! Vous conviendrez que cela n’est pas donné à tous les employés ….

MAIS …

Pour autant je ne pars pas avec tous les atouts de mon côté : je suis jeune et même si j’ai un peu d’expérience, je suis consciente que je ne fais pas le poids face à des entrepreneuses qui ont 40 ans d’expérience. Mais je suis prête à me former et je dispose d’un avantage de taille : je suis en permanence en train d’apprendre sur mon métier et sur le monde de l’entreprise…Le savoir est une arme, et cela avant tout dans le monde de l’entreprise. Je suis avide de connaissances, prête à dépasser mes limites, et désireuse d’affronter les difficultés (je vous expliquerai pourquoi dans un prochain article). Les difficultés constituent même pour moi une motivation supplémentaire car on en sort toujours gagnant de manière directe ou indirecte. C’est en prenant des risques qu’on arrive à de grandes choses.

Être plus utile, plus autonome et plus confiante, voilà pourquoi je me lance dans le télésecrétariat ! J’ai créé ce blog en partie pour vous faire partager ma démarche et avoir des avis extérieurs sur celle-ci donc dites-mois dans les commentaires ci-dessous ce que vous vous en pensez.

Et vous, vous lanceriez-vous dans cette aventure ?

 

 

 

 

 

Dis enfin STOP aux réponses négatives et décroche des tonnes d'entretiens !



7 thoughts on “Mon challenge : 52 semaines pour créer et développer mon entreprise de télésecrétariat

  1. Bon je suis prête à te suivre. Moi aussi, je souhaite développer une activité d’auto-entrepreneuse, car j’ai besoin de travailler. Alors à plusieurs, on sera plus fort(e)s.

    1. Hello Eliane, je vais faire très prochainement des vidéos explicatives pour la partie bureautique (traitement de texte et tableur). Quel est ton niveau en bureautique ? Et je vais t’envoyer par mail la démarche à effectuer pour lancer ton activité. A très bientôt.

  2. Hello Anne-Sophie !!

    Je suis très contente de te retrouver, après notre rencontre du 3 octobre ! Je me suis aperçue après coup que c’est ton adresse email que j’aurais dû prendre en premier…

    Ce n’est que le début, mais je trouve ton blog super dans son organisation, et les catégories mises en avant (moi qui ne suis pas du tout secrétaire 😉 ) Bravo !

    Le sujet est original car très peu traité, et il est évident que cela va intéresser de nombreuses secrétaires et assistantes actuellement salariées, parfois en burn-out.. et désireuses de s’émanciper, mais aussi des personnes, comme le disait Eliane de http://monbloganti-cancer.com/ (bravo Eliane pour ton blog, au passage !!), qui sont bloquées dans leurs déplacements et recherches d’emploi par la gestion d’une maladie et qui ont pourtant plein de compétences à apporter, ainsi que toute personne souhaitant travailler librement, de chez elle (ou de n’importe où !).

    J’adore ton défi ! Je te souhaite de tout coeur d’y parvenir te je suivrai son évolution avec attention.

    Tu sais maintenant où me contacter 🙂

    A très bientôt et encore bravo pour la mise en ligne de ton blog (tu es en avance sur moi du coup !)

    Albane

    PS : j’ai enfin « Père riche, père pauvre » sur ma table de chevet… Indispensable en effet 😉

  3. Hey Albane !!!!!!!

    Moi aussi je suis très contente de te retrouver !

    Merci pour tes encouragements et ton soutien. J’ai hâte d’être dans quelques heures pour l’ouverture de ton blog, et moi aussi je suivrai ton évolution avec attention puisqu’on est amies de blog !

    A très bientôt 😉

    1. Merci !!!

      Haha.. Mais, on va faire encore un peu de teasing… Car nous sommes sur un double lancement avec le blog espagnol sur la maternité (www.mamaconarte.com pour mettre un petit lien pour ceux qui lisent l’espagnol !) et du coup on n’est pas au point à 100%. On aurait voulu déposer 4 articles chacune pour le démarrage, histoire que nos tous premiers lecteurs aient de quoi lire ! 🙂

      Donc le compteur va être un petit peu remonté….. Mais je crois que tu liras mes articles en avant première, car ton avis m’intéresse, chère “amie de blog” 😉

      A très vite !

      Albane

  4. Merci pour l’information.

    Vous avez raison c’est mieux d’écrire quelques articles avant de lancer le blog et il vaut mieux attendre d’avoir le temps de bien faire les choses, d’autant plus que tu as un emploi du temps assez chargé d’après ce que tu m’as dit.

    Je serai là pour l’ouverture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *